Noémie Ledouble

J’étudie la bière protohistorique et antique depuis 2013, initialement dans le cadre d’un master recherche obtenu en 2015. Le but de ce master était de travailler à la constitution d’un référentiel chimique pouvant servir de base à l’identification de la bière en contexte archéologique. De nouvelles séries d’expérimentations sont actuellement en cours, en collaboration avec des brasseurs, pour comprendre les conditions d’apparition de l’oxalate de calcium, marqueur utilisé actuellement, et pour essayer de trouver d’autres moyens d’identification des contenants à bière. Je travaille également à une problématique annexe apparue lors de ces expérimentations, celle de l’étanchéification des contenants. Outre la bière, j’ai été sollicitée pour élaborer les protocoles et mener les expérimentations sur des vins de fruits et des galettières médiévales. Depuis 2018, je suis médiatrice culturelle au centre d’interprétation archéologique virtuel Vorgium, à Carhaix, dans le Finistère.

Foodstuffs, Dairy products, Fermented beverages, Medicinal and Cosmetic products, Perfumes, Aromatic materials in the Mediterranean and West-European areas. This scientific notebook presents the bioarchaeology research programs of the Temos laboratory (CNRS, UMR 9016).

Search OpenEdition Search

You will be redirected to OpenEdition Search